Investir à l'île Maurice

L’île Maurice est un centre financier et d’affaires stratégique et prospère avec en toile de fond la stabilité politique de l’État, un système règlementaire transparent et de saines structures de gouvernance. Le pays, favorablement coté sur la place internationale, est aujourd’hui une destination phare pour les investisseurs.


Chiffres Clés

Population de l’île Maurice (2018)
1. 268 million
1980 – 2018
Pas de récession
Centre Financier International
Portail entre l’Asie & l’Afrique
Revenus du Secteur Touristique (2018) MUR 61.6 milliards
Indice de la Perception de la Corruption (IPC) (2017) 4.2%

Classements Internationaux

L’île Maurice se classe au 1er rang, pour la région Afrique, selon les références suivantes :

  • L’indice 2018 de la Banque Mondiale sur la pratique des affaires (World Bank Doing Business)
  • L’indice 2017–2018 de la compétitivité mondiale
  • L’indice 2017 de gouvernance africaine Mo Ibrahim (Mo Ibrahim Index of African Governance)
  • L’indice 2018 de liberté économique (The Heritage Foundation)
  • L’indice 2017 de liberté économique dans le monde (Fraser Institute)
  • L’indice 2017 de démocratie (The Economist Intelligence Unit)
  • L’indice 2017 des meilleurs pays pour la gestion des affaires (Forbes)

Mesures Incitatives Générales

Le Gouvernement mauricien a mis en place un cadre incitatif à l’investissement. De nombreuses mesures sont ainsi prévues, à l’avantage des investisseurs :

  • Procédures fluides et formalités transparentes pour l’octroi de permis et d’autorisations
  • 0% de droits de douane ; 0% de TVA sur les marchandises et équipements importés dans les zones de port franc
  • 0% de droits de douane sur les matières premières/marchandises
  • 3% d’impôt sur les sociétés pour les opérateurs des zones de port franc
  • 15% d’impôt sur les sociétés pour les promoteurs de zones de port franc
  • 100% d’investissement étranger autorisé (n’exigeant pas de participation locale)
  • Libre rapatriement des profits
  • Frais de manutention portuaire réduits
  • Possibilité, pour un opérateur de zone de port franc, de vendre ses marchandises sur le marché local
  • Accès à des facilités bancaires offshore
  • Facilités intégrées
  • Pas de seuil minimal d’investissement
  • Protection des acheteurs/consommateurs et sécurité des capitaux
  • Constitution d’une société en 1 jour ouvré
  • Conditions d’octroi de visa assouplies
  • 47 accords de non-double imposition (DTA), dont 20 avec des pays africains
  • 44 accords de Promotion et de Protection des Investissements (APPI/IPPA), dont 23 avec des pays africains
  • 40 protocoles d’accord, dont 30 avec des pays africains
  • Conventions d’accès préférentiels aux marchés

Le Smart City Scheme mauricien

Mon Trésor est une ville côtière conçue selon des principes de nouvel urbanisme, sous le cadre réglementaire mauricien gouvernant le développement de nouvelles villes intelligentes (Smart City Scheme). Cet ambitieux programme de développement économique a été conçu par l’État afin de positionner l’île Maurice au rang des économies innovantes et durables. Ce programme met l’accent sur le développement d’un urbanisme intégré fondé sur une approche durable et offre un cadre propice à l’investissement étranger. La Smart City comprend des zones résidentielles et des parcs d’affaires. La finalité est d’implanter des lieux de vie à proximité de lieux de travail afin de réunir les conditions idéales pour une meilleure qualité de vie.

Taux Généralement Applicable Mesures incitatives offertes sous le Smart City Scheme
Impôt sur le Revenu 15%
  • Congé fiscal de 8 ans - à partir de la date de délivrance du certificat SCS.
Taxe de Cession Immobilière 5%
  • Les sociétés étrangères peuvent faire l’acquisition de terrains sous le Smart City Scheme pour le développement de projets et de leurs composants clés.
  • Exonération de la taxe de cession immobilière à condition que la valeur du bien immobilier transféré soit équivalente à celle des actions détenues par le cédant.
Taxe de Conversion Immobilière Euro 40,000/ha
  • Taxe payable uniquement sur les terres réservées au développement résidentiel.
Droit d’enregistrement 5%
  • Exonération du droit d’enregistrement à condition que la valeur du bien immobilier transféré soit équivalente à celle des actions détenues par le cédant.
  • Les citoyens mauriciens effectuant une 1ère acquisition immobilière et les acquéreurs d’une propriété résidentielle sous le ‘Mauritian Diaspora Scheme’ sont exemptés des droits d’enregistrement.
Taxe de Lotissement de Terrain Euro 2,500/ha
  • Exemption de la taxe de lotissement de terrain.
Droit de Douane Maximum 30%
  • Exonération des droits de douane sur l’importation ou l’achat des biens taxables autres que les matériaux utilisés pour la construction de bâtiment et d’infrastructures.
Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) 15%
  • Recouvrement total de la TVA sur les biens capitaux (structure de bâtiment), bâtiment, machines et équipement.
Indemnité Annuelle Accélérée
  • Indemnité annuelle accélérée à un taux de 50 % des coûts relatifs aux immobilisations encourues par toute société utilisant dans le cadre du Smart City Scheme des équipements écoénergétiques et une technologie verte.
Permit de Résidence
  • Toute personne et toute entité - incluant des sociétés et fondations étrangères, peut faire l’acquisition de propriétés résidentielles dans une Smart City.
  • Tout non-citoyen acquérant une propriété résidentielle de plus de USD 500 000 dans le cadre d’une Smart City est éligible à l’obtention d’un permis de résidence pour lui-même et sa famille.
  • Aucune restriction sur la location ou la revente d’unités résidentielles. Possibilité, pour les retraités d’obtenir un permis de résidence à vie sous le Smart City Scheme.
Citoyenneté Mauricienne
  • Un non-citoyen ayant détenu un permis de résidence pendant une durée minimale de 2 ans et ayant fait un investissement de plus de USD 5 millions à Maurice peut soumettre une demande de citoyenneté mauricienne.

Accès Préférentiel aux Marchés

L’île Maurice est un membre actif de plusieurs groups d’échanges commerciaux. En découlent des conventions d’accès préférentiels aux marchés respectifs, incluant des franchises de droits de douane et tarifaires sur une liste de produits conformes aux critères minimaux des conventions. Au nombre de celles-ci, l’on compte :

  • La African Growth and Opportunity Act (l’AGOA)
  • Les Accords de Partenariats Economiques Européens
  • Le protocole sur le commerce de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (CDAA ou SADC)
  • Le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (Common Market for Eastern and Southern Africa – COMESA)
  • L’Accord de Libre-échange avec la Turquie (Turkey Free Trade Agreement)
  • L’Accord de Libre-échange avec le Pakistan (Pakistan Free Trade Agreement)